Paysage-6-
Prep-remorquage-2
Paysage-4-
PDL-echauffement
PDL-1
Dragon-Boat-5-
Paysage-2
Dragon-Boat-3-
Paysage3
Dragon-Boat-1
Samedi 28 avril, présentes à la base nautique de Saint Clair de GUENROUET !!!

...le canal de Nantes à Brest nous a ouvert sa voie navigable pour notre entraînement spécifique pré-Vogalonga !

Mais attention !... l’herbe mouillée a joué quelques tours coquins, simultanément, à deux d'entre nous, juste avant la mise à l’eau du bateau : chute à bâbord, chute à tribord, pour Béatrice et Marilou, avec des douleurs cervicales ou dorsales.  Elles sont pour autant montées vaillamment sur le bateau !

A défaut de coup de canon vénitien pour annoncer le départ, ce furent quelques gouttes de pluie qui ont légèrement martelé nos capuches et accompagné nos tout premiers coups de pagaie ! ... Belle éclaircie très vite ! Et quelle joie face aux paysages bucoliques ! Le dragon boat, barré par Gérard ou par Gwénola, a sillonné, longeant vertes prairies et forêts d’arbres tout juste revêtus de leur nouvel habit printanier !  Par nappes, les frêles feuilles bousculées par le vent tempétueux de la veille voguaient sur l’eau. Deux heures et vingt minutes plus tard, nous avions parcouru les 2 X 8 km pour revenir pique-niquer au port fluvial. Et là nous étions ravies de retrouver Gilberte et Michel.

L’après-midi, avec un soleil printanier, changement de direction et de paysage ! Le canal plus large nous a permis d’admirer les spectacles offerts par la nature avec les cormorans déployant leurs ailes autour de leurs nids juchés en haut des peupliers dénudés, le vol harmonieux des cigognes dont une couvait dans son nid confortable au-dessus d’un vieux poteau. Quant aux cygnes, leur grâce est toujours aussi sublime et, les voir frayer le chemin du dragon et s’envoler majestueusement devant nous ! Quelle merveille et quel étonnement d’en rencontrer une trentaine en conciliabule !

Nous avons mis à peu près le même temps que le matin pour parcourir les 16 autres kms et, ainsi, chacune était ravie de cette belle journée, et satisfaite d’avoir pu naviguer sur une distance similaire à celle de la Vogalonga. Bien sûr, dos, épaules, bras, très sollicités, ont grogné plus ou moins... dans « éclats de rire », Il faut dire aussi qu’avec Gérard nous n’étions que 14 le matin et 13 l’après-midi à tirer le bateau.

Au retour, vers 19h, à la base nautique, Sylvie est venue nous saluer ! Nous étions ravies d'échanger avec elle et de lui donner rendez-vous sur notre prochain entraînement qu'elle envisage de partager, jeudi prochain 3 mai !

Confiantes, nous intensifions nos entraînements ! La VOGALONGA approche et, OUI, nous serons prêtes !